La douleur pelvienne chronique est une atteinte encore mal comprise mais pour laquelle la physiothérapie périnéale est votre meilleure alliée!

Personne n’est préparé à vivre une partie de sa vie avec de la souffrance physique et l’incertitude associée à l’obtention d’un diagnostic. Le fait de ne pas avoir d’explication sur la source de leur douleur, définit trop souvent le quotidien des gens atteints de douleur pelvienne chronique. Les symptômes étant souvent diffus et répercutés depuis une autre source de douleur, il est également difficile pour les professionnels d’identifier du premier coup la cause de ces douleurs.

La douleur pelvienne chronique peut circuler à travers l’abdomen, le bassin, le bas du dos et la région des aines et des fessiers. Il ne faut pas oublier qu’au-delà de l’inconfort, d’autres sensations s’immiscent dans le tableau : impression d’envie d’uriner, de masse ou de présence rectale, douleur génitale, douleur au bas du ventre, tiraillement, échauffement, pression, troubles à l’évacuation des selles et de l’urine, troubles d’érection et d’éjaculation chez l’homme et la liste ne fait que commencer. Vous avez compris que ce syndrome touche autant l’homme que la femme, mais avec des proportions différentes soit de 4 % à 15 % des femmes et de 4 % à 8 % des hommes entre 35 et 50 ans.

Plusieurs termes ont été utilisés pour tenter de nommer le problème :

  • Spasme du releveur
  • Vaginisme
  • Vulvodynie
  • Clitorodynie
  • Prostatite chronique
  • Prostatite de type 3
  • Tension myalgique du plancher pelvien
  • Spasticité du plancher pelvien
  • Anisme
  • Syndrome de la vessie douloureuse
  • Cystit3e interstitielle
  • Syndrome de la prostate douloureuse
  • Proctalgie fugace

Comme il n’y a aucune infection ou pathologie précise, cela explique pourquoi tous les tests sont normaux. Avoir mal au point de cesser de travailler, de ne plus pouvoir fonctionner normalement et d’être confronté à des examens toujours normaux peut devenir très anxiogène.

Heureusement, cette atteinte est de mieux en mieux comprise et la physiothérapie périnéale est l’une de vos meilleures alliées en ce qui a trait à votre réadaptation.

 

La douleur pelvienne chronique : un syndrome

Depuis les dernières années, certains constats ont permis de mieux comprendre cette atteinte. Il devient évident que l’identification d’un problème unique expliquant la cascade de symptômes est utopique. La douleur pelvienne chronique se range davantage dans la catégorie des syndromes, soit qu’un ensemble des symptomes caractérisent la problématique et que ceux-ci varient à la fois d’une personne à l’autre et dans le temps. Le diagnostic se pose lorsque ont été éliminées les causes pouvant expliquer les douleurs pelviennes individuelles et que le douleur persiste depuis plus de 6 mois. Par ailleurs, il a été observé en recherche que certaines personnalités anxieuses, performantes ou perfectionnistes seraient plus à risque de développer des douleurs pelviennes chroniques…

 

C’est tout le mécanisme de la douleur qui est chamboulé

Le mécanisme qui explique la persistance de la douleur passe par le phénomène de douleur locale (réaction inflammatoire au site de la douleur probable) et centrale (le système nerveux devient excité et il devient plus difficile pour le cerveau de réduire cet inconfort). Loin de nous l’idée de dire que la douleur se trouve dans votre tête, car en fait il s’agit d’une réelle atteinte, mais qui implique également la gestion de la douleur. Comme le corps réagit à la douleur, il y aura un grand avantage à aborder ce syndrome en travaillant directement sur les structures anatomiques douloureuses pour briser le cercle vicieux qui mène à la persistance des symptomes. Une personne atteinte de douleur pelvienne chronique aura besoin d’aide, car seuls les étirements à la maison sont insuffisants. Cependant, elle tiendra les reines de sa propre réadaptation. Plusieurs exercices et conseils feront une grande différence dans la mesure où ils sont appliqués au quotidien. Et tout devra commencer par une bonne gestion des efforts, de l’énergie et de la respiration!

Nos physiothérapeutes en rééducation périnéale sauront vous aider et vous accompagner à travers ce chemin ardu mais qui vaut la peine d’être traversé. Nous serons à vos côtés jour après jour.

 

Rachel Dumont et Marie-Ève Prince, physiothérapeutes rééducation périnéale et pelvienne chez Cigonia